We care about football

UEFA, les années 1990 et le nouveau millénaire

UEFA, les années 1990 et le nouveau millénaire
Lennart Johansson a été président de l'UEFA pendant 17 ans ©UEFA.com

News

Dans les années 1990 et le nouveau millénaire, le football européen a connu une croissance et un développement considérables. Des aspects tels que la télévision, les activités commerciales et financières, le marketing, le sponsoring et la communication mondiale ont changé la physionomie du jeu, alors que des bouleversements politiques ont modifié la carte de l'Europe. Une fois de plus, l'UEFA a pu rester en phase avec son temps, et a lancé toute une série de mesures novatrices ou y a participé. Les figures de proue au cours de cette période ont été le Président de l'UEFA, Lennart Johansson (Suède), qui a été élu en 1990, et Gerhard Aigner (Allemagne), qui a succédé à Hans Bangerter (Suisse) en tant que secrétaire général de l'UEFA en 1989.

Pour la première fois, 16 équipes ont pris part à une phase finale du Championnat d'Europe de football en Angleterre en 1996. S'agissant des compétitions interclubs de l'UEFA, des changements en profondeur ont été apportés à la Coupe des clubs champions européens à partir de 1992. La compétition est devenue l'UEFA Champions League, la compétition interclubs la plus prestigieuse au monde.

Une autre étape visant à adapter ses compétitions interclubs au nouveau contexte a été la décision prise en 1999 de supprimer la Coupe des vainqueurs de coupe européenne de l'UEFA et d'élargir la Coupe UEFA.  À partir de la saison 2004/05, cette dernière compétition a compris une phase de groupe et des tours à élimination directe. L'UEFA Champions League et la Coupe UEFA - rebaptisée UEFA Europa League en 2009 - ont montré qu'elles étaient des compétitions puissantes sur les plans commercial et sportif en générant non seulement des recettes pour le bien-être du football européen, mais aussi en suscitant l'enthousiasme des amateurs de football.

Le football féminin a forgé sa propre identité. En 1982, une compétition féminine européenne a été organisée. En 1989, elle a pris le nom de  Championnat d'Europe féminin de l'UEFA. Une compétition interclubs féminine a été lancée en 2001/02. Des compétitions de futsal pour équipes nationales et pour clubs ont également été introduites également à cette époque.

De nouveaux pays apparaissent en Europe de l'Est au début des années 1990, donnant naissance à de nouvelles associations, à de nouvelles équipes nationales et à de nouveaux clubs, et élargissant les différentes compétitions européennes. Cette croissance s'est traduite par l'introduction continue de nouvelles compétitions (Coupe UEFA Intertoto en 1995, M18F en 1997/98 et Coupe des régions de l'UEFA pour les footballeurs amateurs en 1999).

L'aspect commercial du football devenant plus important, l'UEFA a continué à mettre l'accent sur le réinvestissement des fonds générés par ses activités dans le jeu à tous les niveaux. En dehors des terrains, l'UEFA a été tout autant active.

Suite à  la catastrophe du Heysel en Belgique en 1985, l'UEFA a joué un rôle de premier plan en matière d'amélioration de la sécurité lors des matches de football. Des exigences et des dispositions de sécurité strictes ont été mises en place pour que tous les spectateurs soient désormais assis lors des matches de l'UEFA.

Durant les années 1990, le processus d'intégration au sein de l'Europe de l'Ouest a entraîné l'intensification des contacts entre l'UEFA et l'Union européenne (UE) sur une série de questions. L'arrêt Bosman de la Cour de justice européenne en 1995 a contraint l'UEFA (et le football européen dans son ensemble) à faire des changements de grande envergure dans la réglementation et les directives concernant les transferts internationaux ainsi que sur l'alignement de joueurs étrangers par les clubs.

À partir de 1987, l'UEFA a connu une croissance spectaculaire en termes de personnel et de budget. Il fallait prendre la mesure, en particulier d'un point de vue juridique, d'une Europe sans frontières, des questions de droits de télévision et de l'apparition de techniques de marketing plus sophistiquées et plus agressives. Des clubs de football étaient cotés sur le marché boursier, des organes politiques avaient une influence croissante et le pouvoir des grands clubs de football d'Europe était important. La croissance commerciale du football et les défis juridiques et politiques qui en résultaient ont augmenté la pression sur l'UEFA, qui devait s'y adapter sans délai et mener une réflexion sur son rôle au sein des nouvelles réalités du football. L'UEFA décidait de transférer son siège à Nyon en 1995, après trois décennies dans la capitale fédérale, Berne. La Maison du football européen ouvrait ses portes sur les rives du lac Léman, à l'automne 1999.

En décembre 1999, le Comité exécutif de l'UEFA a décidé de poursuivre la réorganisation de l'instance dirigeante du football européen. L'Administration de l'UEFA a subi une refonte et de nouvelles priorités ont été fixées, et le secrétaire général de l'UEFA, Gerhard Aigner, a été nommé directeur général pour prendre la tête de l'Administration de l'UEFA, qui a continué à travailler avec les commissions et panels d'experts sur tous les aspects du football moderne.

Durant cette période, il a également été reconnu que les clubs et les ligues professionnelles devaient avoir une plus grande représentation au sein des activités de l'UEFA. L'UEFA a poursuivi son intensification du dialogue avec les grands clubs et les ligues, tout en conservant ses liens de longue date avec ses associations membres. Il était évident que, pour maintenir sa crédibilité, tant en termes sportifs que commerciaux, l'UEFA devait représenter l'ensemble de la famille du football – y compris les clubs de l'élite, qui génèrent des recettes considérables dans les grandes compétitions européennes.

En avril 2002, Lennart Johansson a été élu pour un quatrième mandat en tant que Président de l'UEFA au Congrès de Stockholm, et la nomination de Lars-Christer Olsson comme directeur général pour succéder au directeur général sortant, Gerhard Aigner, signifiait que deux Suédois étaient à la tête de l'UEFA au début de l'année 2004. Les deux Scandinaves ont ainsi célébré le 50e anniversaire de l'UEFA en 2004, à l'occasion duquel un grand nombre d'événements et d'activités spéciales ont eu lieu.

La période suivante a vu l'UEFA poursuivre sa quête d'une plus grande stabilité juridique du football et de la reconnaissance de la nature spécifique du sport dans le cadre de la future législation de l'UE, pour assurer le bien-être du football à l'avenir. Le dialogue avec l'UE s'est concentré sur des problèmes concrets que rencontre le football et sur la façon dont les institutions de l'UE, les États membres de l'UE et les autorités du football européen pourraient construire un cadre juridique exhaustif et solide pour le sport européen en général et le football en particulier.

S'agissant des compétitions interclubs, l'UEFA Champions League a célébré son 50e anniversaire. Une nouvelle formule a été introduite pour la saison 2003/04 : une phase de groupe et une phase à élimination directe à partir des huitièmes de finale. Parallèlement, le travail pour renforcer l'image de la Coupe UEFA se poursuivait, avec l'introduction d'une phase de groupe à 40 équipes. S'agissant des compétitions pour équipes nationales, l'UEFA EURO 2004 au Portugal battait tous les records et confirmait la glorieuse incertitude du football avec la victoire de la Grèce.

Au sein de l'UEFA, une filiale, UEFA Euro 2008 SA, a été créée en vue de l'organisation de l'UEFA EURO 2008 en Autriche et en Suisse. La lutte contre le dopage a été renforcée, avec une nouvelle unité antidopage mise en place au sein de l'Administration de l'UEFA.

La procédure d'octroi de licence aux clubs de l'UEFA a été introduite à temps pour la saison 2004/05, l'objectif étant de fournir un cadre afin que les clubs se gèrent plus efficacement. Le système visait à améliorer les normes de qualité dans le football européen, y compris les capacités économiques et financières des clubs grâce à la mise en place d'outils financiers appropriés ainsi qu'à l'adaptation de leurs infrastructures sportives, administratives et juridiques, afin de répondre aux exigences de l'UEFA.

L'UEFA a mené des efforts inlassables dans divers domaines sociaux et humanitaires, y compris dans la lutte contre le racisme. Des partenariats ont été noués avec d'autres organismes spécifiques, car l'UEFA est convaincue que le footbal peut servir d'outil pour le bien-être de la société. Dans le nouveau millénaire, l'UEFA a suivi le développement rapide des nouveaux outils de communication avec la création, en 2001, d'une nouvelle filiale dédiée aux nouvelles technologies de communication, UEFA New Media, devenue ensuite UEFA Media Technologies SA, et avec le nouveau lancement d'UEFA.com.

Une nouvelle ère a commencé pour l'UEFA en janvier 2007, lorsque Michel Platini (France), l'un des meilleurs joueurs du monde des années 1980, a été élu Président de l'UEFA lors du XXXIe Congrès ordinaire de l'UEFA, à Düsseldorf. Lennart Johansson a été nommé président d'honneur après 17 ans de services remarquables en faveur du football européen.

Mis à jour le: 13/02/17 21.40HEC