We care about football

Une nouvelle ère pour l'UEFA

Une nouvelle ère pour l'UEFA
Michel Platini, le Président de l'UEFA ©UEFA.com

News

Une nouvelle ère a commencé pour l'UEFA en janvier 2007, quand Michel Platini (France), l'un des meilleurs joueurs du monde à partir des années 1980, a été élu président de l'UEFA au XXXIe Congrès ordinaire de l'UEFA, à Düsseldorf. Lennart Johansson a ensuite été nommé président honoraire après dix-sept ans exceptionnels au service du football européen.

Michel Platini est arrivé à la présidence après une magnifique carrière de joueur avec l'AS Nancy-Lorraine, l'AS Saint-Étienne et de la Juventus en club – il fut trois fois d'affilée Ballon d'Or et compta 41 buts en 72 sélections avec la France – brandissant à domicile le trophée du Championnat d'Europe de football de l'UEFA en tant que capitaine en 1984. Il a ensuite été sélectionneur national de l'équipe de France de 1988 à 1992, et opéra une reconversion en douceur dans une carrière de dirigeant.

Au dixième Congrès extraordinaire de l'UEFA à Zurich en mai 2007, des modifications législatives ont été apportées qui, entre autres, ont conduit à la création d'un Conseil stratégique du football professionnel (CSFP) au sein de l'UEFA, comprenant les vice-présidents et les représentants des clubs européens de l'UEFA, ligues et joueurs. En outre, le titre de directeur général de l'UEFA est revenu à celui de secrétaire général. Le 1er juin 2007, David Taylor, l'ancien directeur général de l'Association écossaise de football, a repris les fonctions de secrétaire général de l'UEFA.

La présidence de Michel Platini a commencé avec un appel, lancé au Congrès extraordinaire de l'UEFA à Zurich, à la fin de la lutte qui avait affecté la santé du football. La création du CSFP a été décrite par le président de l'UEFA comme "une étape cruciale, pour rassembler toutes les familles du football". La création ultérieure de l'Association européenne des clubs (ECA) et la signature, en janvier 2008, d'un protocole d'entente entre le nouvel organe – qui représente les intérêts des clubs au niveau européen – et l'UEFA, l'instance dirigeante du football européen, a ouvert la voie de l'harmonie.

Le dialogue précieux entre l'UEFA et les parties prenantes du football a également entraîné des changements dans les formats des compétitions de clubs de l'UEFA, approuvés par le Comité exécutif de l'UEFA en novembre. Pour la saison 2009/10, la vénérable Coupe UEFA a été remplacée après 37 ans par l'UEFA Europa League, avec une phase de groupes de 48 équipes pour insuffler une nouvelle vie sportive et commerciale dans l'autre compétition de club européenne.

Sur le front des équipes nationales, le tour final de l'UEFA EURO 2008, en Autriche et en Suisse, a été un succès remarquable en termes commerciaux et sportifs. Après ce grand moment, l'UEFA est allée chercher le suivant encore plus loin, en Europe de l'Est. Le Comité exécutif a choisi la Pologne et l'Ukraine comme hôtes de l'UEFA EURO 2012 en avril 2007. En septembre 2008, le plateau de la phase finale de l'EURO a été porté par le Comité exécutif de l'UEFA de 16 à 24 équipes pour 2016 et par la suite, en mai 2010, la France a été choisie par le Comité exécutif de l'UEFA pour être l'hôte de l'UEFA EURO 2016.

La campagne inlassable de l'UEFA a continué concernant diverses causes pour le bien-être du football. Une politique de tolérance zéro a été poursuivie contre la violence et le racisme en particulier. Un soutien a également été offert aux associations de football affectées par des catastrophes naturelles, des joueurs sans-abri, les joueurs handicapés et des footballeurs ayant des difficultés d'apprentissage, ainsi que les jeunes dans les régions touchées par des guerres, et les associations membres de l'UEFA ont continué de bénéficier du programme d'assistance HatTrick de l'UEFA.

Un dialogue politique et diplomatique intense avec l'Union européenne a progressé dans divers domaines. L'UEFA a également été à l'écoute des fans et une première rencontre en 2007 entre les groupes de supporters et l'instance  européenne a répondu au souhait de voir l'UEFA se rapprocher des fans qui sont la pierre angulaire du football. La lutte contre le dopage, la corruption et les paris illégaux dans le football a continué sans relâche. L'UEFA a renforcé son Système de détection de la fraude en 2009, avec plus de 30 000 matches nationaux et internationaux actuellement surveillés chaque saison. Autre acte essentiel, en septembre 2009, le Comité exécutif de l'UEFA a approuvé le fair-play financier (FFP), pour restreindre les excès financiers qui ont endommagé le paysage du football de clubs en Europe, pour améliorer l'équité financière dans les compétitions européennes et pour protéger la stabilité à long terme du football de clubs européen.

En septembre 2009, le Comité exécutif de l'UEFA a examiné la structure des activités de marketing et commerciaux de l'UEFA et a approuvé la création d'une nouvelle société – UEFA Events SA – pour être responsable des opérations d'affaires et commerciales de l'UEFA. David Taylor en a pris la tête à compter du 1er octobre 2009, et le secrétaire général adjoint de l'UEFA Gianni Infantino a été nommé secrétaire général de l'UEFA à cette même date.

L'UEFA fonctionne selon 11 valeurs clés – autant que de joueurs dans une équipe – qui devraient servir de base pour les activités et le dialogue de l'UEFA, au nom du football européen, avec le monde politique, économique, social et sportif. Michel Platini a présenté les 11 valeurs clés dans son allocution au XXXIIIe Congrès ordinaire de l'UEFA à Copenhague, au Danemark, en mars 2009. Les 11 valeurs couvrent l'éventail des activités de l'UEFA : unité et leadership, bonne gouvernance et autonomie, protection de la jeunesse et de l'éducation, intégrité sportive et fair-play financier, avec la promesse que le football sera toujours au cœur des activités de l'UEFA.

Le 22 mars 2011, au XXXVe Congrès ordinaire de l'UEFA, à Paris, Michel Platini a été réélu par acclamation pour un second mandat de quatre ans. Il évoqué la lutte contre la corruption, le fair-play financier et la nécessité de protéger les valeurs essentielles du football pour les générations futures comme ses priorités.

L'UEFA EURO 2012, en Pologne et en Ukraine, s'est avéré un succès magnifique, à la fois sur et hors du terrain, une véritable fête du football d'équipes nationales. Peu de temps après, en décembre 2012, le Comité exécutif de l'UEFA a pris une décision novatrice pour l'UEFA EURO 2020, qui aura lieu dans diverses grandes villes à travers l'Europe. Treize villes accueilleront un véritable "EURO pour l'Europe" – donnant à certains pays et certaines villes l'occasion unique de faire partie d'un tournoi qu'ils n'auraient pu accueillir autrement.

Au cours de l'été 2012, quatre ans d'expériences avec des arbitres assistants supplémentaires (RAA) ont trouvé leur point d'orgue. L'utilisation de RAA – où deux officiels stationnent sur chaque ligne de but pour regarder les incidents dans la surface de réparation – a été incluse aux Lois du Jeu et se déploie dans les grandes compétitions de l'UEFA. Les mesures de fair-play financier commencent à avoir un impact et en juin 2012 l'UEFA a présenté sa chambre de contrôle financier des clubs, un organe disciplinaire de l'UEFA destiné à donner un nouvel élan et une nouvelle lecture au FPF. En décembre, le Comité exécutif de l'UEFA a pris une position ferme sur la propriété des joueurs de football par des tiers, en décidant qu'elle devrait être interdite.

Le football féminin a continué à prospérer. L'excellent travail de l'UEFA avec ses associations nationales dans le programme de développement du football féminin a eu un effet en profondeur, avec de plus en plus de femmes et de filles impliquées dans ce sport. Le football de clubs européen chez les jeunes a également reçu un bon coup de pouce avec la création de l'UEFA Youth League, en 2013 /14.

Un nouveau système de commercialisation centralisée a été mis en place pour les éliminatoires des compétitions par équipes nationales européennes pour donner aux matches des équipes nationales une plus grande exposition et permet aux associations d'accroître leur stabilité financière. En octobre 2012, le Comité exécutif de l'UEFA a confié la gestion des droits commerciaux de ses compétitions pour équipes nationales à CAA Eleven, une société exclusivement dédiée à la gestion de la diffusion, au sponsoring et aux droits de licence au nom de l'UEFA.

2013 a vu l'UEFA poursuivre ses efforts pour lutter contre les fléaux du sport. Au XXXVIIe Congrès ordinaire de l'UEFA, à Londres, les associations membres de l'UEFA a adopté une résolution renforçant la lutte contre le racisme, tandis que l'UEFA a introduit des mesures plus sévères dans ses règlements contre les personnes reconnues coupables de racisme et contre les matches truqués. Quelque 54 associations nationales européennes étaient membres de l'UEFA, à la suite de l'admission de Gibraltar au Congrès de Londres.

Le football demeure primordial dans la vision de l'UEFA. "Tout est possible", a déclaré Michel Platini sur sa réélection en mars 2011. "La chose importante est de garder la foi et de garder notre passion pour ce jeu intacte, parce que ce n'est qu'un jeu, tout en agissant en même temps dans un souci de transparence, de responsabilité, d'excellence et d'unité.... Nous avons le devoir notable de penser à la prochaine génération, au football que nous voulons laisser à nos enfants et petits-enfants. Laissez-nous continuer à avoir le courage de prendre les décisions nécessaires pour protéger le football que l'on aime".

Mis à jour le: 13/02/17 21.40HEC