Feu vert pour les réformes !

Les propositions de réformes de bonne gouvernance visant à renforcer l'UEFA et à améliorer sa transparence ont été approuvées par les 55 associations membres de l'organisation lors du Congrès ordinaire de l'UEFA à Helsinki.

©UEFA.com

L'UEFA devrait devenir un organe directeur encore plus fort et plus transparent dans les années à venir, suite à l'approbation d'un programme de réformes de bonne gouvernance lors du 41e Congrès ordinaire de l'UEFA à Helsinki mercredi.

Les délégués des 55 associations membres de l'UEFA ont donné le feu vert aux réformes.

Ils ont été un élément-clé du manifeste présenté par le Président de l'UEFA Aleksander Čeferin avant son élection à la tête du football européen en septembre dernier et ont été approuvés à l'unanimité par le Comité exécutif de l'UEFA en février.

"Ces changements sont essentiels si nous voulons reconstruire notre image, rétablir notre crédibilité et renforcer notre légitimité", a déclaré M. Čeferin. "C'est une étape nécessaire vers la sérénité et la stabilité".

Les réformes seront maintenant définies dans les statuts de l'UEFA.

Les principales propositions soutenues par les associations nationales étaient :

• Introduction d'une limite du nombre de mandats pour le président de l'UEFA et les membres du Comité exécutif de l'UEFA, avec la possibilité de servir pour un maximum de trois mandats de quatre ans

• Les candidats à la réélection au Comité exécutif de l'UEFA doivent occuper un poste actif (président, vice-président, secrétaire général ou directeur général) dans leurs associations nationales respectives

• Garantir deux postes à plein temps au Comité exécutif de l'UEFA à des représentants de l'European Club Association (ECA)

• Renforcement du Comité de gouvernance et de conformité de l'UEFA avec la nomination supplémentaire de deux membres indépendants dans cet organe comportant actuellement trois membres

• L'inclusion d'un article spécifique dans les Statuts de l'UEFA pour s'assurer que les sites de toutes les compétitions de l'UEFA sont sélectionnés de manière entièrement objective grâce à un processus d'appel d'offres transparent

• Inclusion d'un article spécifique dans les Statuts de l'UEFA pour mettre l'éthique et la bonne gouvernance comme objectif statutaire de l'UEFA

• Permettre aux experts des associations nationales de présider les comités de l'UEFA