Débats positifs sur la gouvernance dans le football

Les réformes de la gouvernance du football étaient à l'ordre du jour lors d'une réunion à Nyon entre le président de l'UEFA Aleksander Čeferin et Anne Brasseur, membre de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe.

©Getty Images

Le président de l'UEFA, Aleksander Čeferin, s'est entretenu avec Anne Brasseur, membre de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) et présidente du sous-comité ad hoc de l'APCE sur la réforme du football international.

Mme Brasseur a été nommée rapporteur sur la gouvernance du football international pour l'APCE l'an dernier et prépare actuellement un rapport d'orientation pour le Conseil de l'Europe qui comprendra des recommandations spécifiques adressées à tous les principaux acteurs du football et fait suite à un rapport sur la réforme du football international. Gouvernance du football publié en 2015.

Les discussions à Nyon ont porté sur un engagement mutuel à améliorer la bonne gouvernance dans le football. Elles ont donné une suite au dialogue fructueux entre l'UEFA, le Conseil de l'Europe et d'autres institutions politiques européennes.

M. Čeferin a présenté les propositions de réformes de l'UEFA en matière de bonne gouvernance qui seront votées par les associations nationales européennes lors du Congrès ordinaire de l'UEFA à Helsinki le 5 avril.

Les propositions ont été approuvées par le Comité exécutif de l'UEFA et visent à faire de l'UEFA une instance dirigeante plus forte et plus transparente à l'avenir.

Mme Brasseur, ancienne ministre des Sports au Luxembourg, plaide fermement pour les réformes de la bonne gouvernance dans le football et a exprimé son soutien à l'idée d'intensifier la collaboration existante avec l'UEFA et d'autres parties prenantes.

L'UEFA entretient des relations de travail positives avec le Conseil de l'Europe et a coopéré sur un certain nombre de questions telles que la violence des spectateurs, le dopage, le trucage de matches et le modèle sportif européen.