Comment je suis devenue entraîneure

Milena Stevanovska raconte comment l'aide fournie par le Projet de développement des entraîneures UEFA a lancé sa carrière.

©FFM

Ancienne internationale macédonienne, Milena Stevanovska avait toujours rêvé de devenir entraîneure, mais n'y avait jamais cru, pour des raisons professionnelles et financières.

Cependant, une bourse obtenue via le Projet de développement des entraîneures de l'UEFA lui a permis de réaliser ce rêve. "Je voulais entraîner depuis que j'ai arrêté de jouer au football il y a quelques années, mais sans cette bourse, je ne serais pas entraîneure UEFA B aujourd'hui", a-t-elle dit.

La croissance récente du football féminin n'a pas été reflétée dans le nombre de femmes présentes sur les bancs avec une licence UEFA. Le Projet UEFA de développement des entraîneures a commencé au début de l'année dernière et vise à changer cela par l'augmentation du nombre de diplômées, mais aussi de dirigeantes.

Le financement de la bourse pour les cours de licence UEFA Pro est calculé en fonction de chaque pays. L'UEFA soutient aussi les candidates au diplôme B et C adaptés aux entraîneures en finançant des cours ou en dépêchant ses techniciens.

"Rencontrer d'autres femmes ayant le même objectif, partager des expériences et prendre en compte l'approche masculine a été incroyablement utile", a déclaré Stevanovska, qui a pris part à un cours mixte.

Un diplôme UEFA B nécessite 120 heures de formation, dont l'analyse des matchs, la lecture du jeu, les phases de progression des joueurs, les principes de la préparation physique et de l'observation.

"Je réalise combien entraîner est différent de jouer, a déclaré Stevanovska. "Le coaching nécessite beaucoup de connaissances – pratiques et théoriques. Je suis convaincue que je fais le bon choix."

Le soutien financier de l'UEFA pour l'encadrement des femmes paie en ARY de Macédoine, le nombre de femmes candidates pour la Licence B a été multiplié par quatre depuis les débuts du Programme de l'UEFA.

Les programmes de formation A, B, C et Pro sont ouverts aux aspirants entraîneures des 55 associations nationales de l'UEFA.