Formation antidopage pour les moins de 19 ans

"Soyez vigilants et votre carrière sera réussie" a été le message passé aux équipes du Championnat d'Europe des moins de 19 ans de l'UEFA lors d'une présentation sur le dopage par des experts de l'UEFA.

Le neuvième Championnat d'Europe des moins de 19 ans de l'UEFA a fourni à l'UEFA la plateforme idéale pour éduquer les étoiles montantes du football européen sur l'importance d'éviter les risques du dopage à travers une formation et des notions solides.

Animée par le président du Panel antidopage de l'UEFA et membre de la Commission médicale, le Dr Jacques Liénard, et la responsable antidopage Caroline Thom, chacune des huit équipes en lice a reçu des directives éducatives et constructives sur les procédures nécessaires entreprises sur les terrains de football dans toute l'Europe à travers la saison.

Thom a immédiatement mis les jeunes athlètes à l'aise en leur apportant les informations générales. "Vous êtes responsables de tout ce qui est trouvé dans votre corps", a-t-elle déclaré, conseillant aux joueurs d'être "très prudents. Un total de 33 445 tests ont été effectués par l'AMA, l'Agence mondiale antidopage, en 2008, dont 78 se sont révélés positifs."

La responsable antidopage a indiqué à son public quand ils peuvent être amenés à donner un échantillon d'urine, en ou hors compétition, et la procédure dont ils doivent avoir connaissance lors de tels contrôles. Elle a également expliqué que la quantité d'urine nécessaire à l'analyse doit atteindre une gravité spécifique afin d'être conforme au règlement.

Le Dr Liénard a parcouru la liste des substances interdites et la procédure d'autorisation d'usage à des fins thérapeutiques (AUT), qui permet à un joueur touché par des maladies telles que l'asthme ou le diabète de demander l'usage d'une substance interdite pour raisons médicales. Il a souligné la consommation de compléments alimentaires comme particulièrement dangereuse, affirmant : "Soyez très prudents avec les compléments alimentaires, en particulier ceux achetés en ligne. Selon une étude menée par le laboratoire agréé par l'AMA, jusqu'à 15 % des compléments alimentaires achetés dans 15 pays européens contenaient une forme de stéroïdes."

Il a été rappelé aux joueurs qu'ils doivent toujours suivre les directives publiées par l'AMA avant de prendre des médicaments, notamment parce que des produits de la même marque et au même nom peuvent comporter différents composants dans d'autres pays européens et peuvent même contenir des substances interdites. Des exemples ont également été donnés sur la durée pendant laquelle une substance interdite peut rester dans le corps et les effets secondaires que l'on peut s'attendre à avoir si ces substances sont ingérées. "C'est un piège dans lequel vous ne devez pas tomber", a ajouté Liénard.

Il a terminé la séance en conseillant aux joueurs de développer une forte relation avec le docteur de leur équipe et de lui confier le moindre doute qu'ils peuvent avoir. "Soyez vigilants, soyez prudents et votre carrière sera réussie", a-t-il déclaré avant d'encourager toutes les personnes présentes à partir avec les deux dépliants intitulés "En lisant ce dépliant, vous pourrez sauver votre carrière de footballeur" et "Procédure de contrôle antidopage de l'UEFA" qui étaient disponibles à tous dans leur langue maternelle.