Accord antidopage ave la Finlande

L'UEFA a signé un accord de coopération antidopage avec la Finlande, étendant sa campagne paneuropéenne de lutte contre le dopage.

Harri Syväsalmi, le secrétaire général de la FINCIS (à gauche), et Marc Vouillamoz (UEFA) signent l'accord
Harri Syväsalmi, le secrétaire général de la FINCIS (à gauche), et Marc Vouillamoz (UEFA) signent l'accord ©UEFA

L'UEFA renforce sa campagne globale contre le dopage dans le football en signant des accords de coopération avec des organisations nationales antidopage (ONAD) à travers l'Europe, la Finlande étant le dernier pays en date à rejoindre le programme de coordination.

Le 28e accord entre l'UEFA et une ONAD européenne est conclu avec l'organe finlandais de lutte contre le dopage, le Centre finlandais pour l'intégrité dans les sports (FINCIS).

Dans le cadre de ces accords, l'UEFA et les ONAD coordonnent leurs programmes antidopage et leurs activités de tests, en échangeant des informations et des renseignements jugés utiles dans la planification des tests antidopage. Cela inclut également la constitution des passeports biologiques des joueurs dans le cadre d'un programme de l'UEFA qui est entré dans sa deuxième saison.

L'UEFA travaille en collaboration avec les ONAD européennes cette saison pour mettre en place un programme complet et dissuasif de tests en UEFA et dans les compétitions nationales nationales. La coopération paneuropéenne garantit à l'UEFA une image complète des tests de dopage effectués sur les joueurs au niveau international et national.

"L'accord signé avec le FINCIS marque le prolongement de notre coopération positive avec les ONAD dans toute l'Europe", a déclaré le responsable médical et antidopage de l'UEFA, Marc Vouillamoz. "L'UEFA favorise la coopération et les partenariats afin de mettre en œuvre des programmes de tests intelligents, dissuasifs et équilibrés pour protéger les joueurs et les équipes propres".

"Nous sommes ravis de l'accord conclu avec l'UEFA", a commenté Katja Huotari, la responsable du contrôle antidopage du FINCIS. "Il prolonge les accords que nous avons signés avec de nombreuses fédérations sportives internationales, et il bénéficie à toutes les parties impliquées dans la lutte contre le dopage."