Fair-play financier, ça marche !

Le fair-play financier est en train d'inverser la tendance dans les finances des clubs en Europe, selon un récent séminaire UEFA.

Le séminaire sur les licences de club et le fair-play financier à Malte
Le séminaire sur les licences de club et le fair-play financier à Malte ©Domenic Aquilina

Le succès du fair-play financier n'est pas démenti par les chiffres révélés lors du séminaire sur les licences de club et le fair-play financier à Malte.

Environ 160 experts financiers et en licences venus de toute l'Europe et du monde étaient présents et ont eu accès aux dernières études démontrant que le football européen est en train de se relever.

Un examen détaillé de plus de 700 clubs indique que les pertes ont diminué pour la quatrième année consécutive, se montant aujourd'hui à 320 M€.

En 2015, une étude similaire a indiqué que le nombre de pays européens passant de pertes à profit augmentait de 15 à 24. Aujourd'hui, environ 46 championnats européens sont sortis du rouge.

D'autres preuves démontrant le fort effet du fair-play financier sont la baisse des arriérés de paiement de 57 M€ en 2011 à un peu plus de 5 M€ au 30 juin 2016 (soit une diminution de près de 92 %), et la réduction des paiements contestés et différés aux joueurs (en baisse de près de 72 % et 37 % respectivement entre juin 2014 et juin 2016).

L'Association maltaise de football (MFA) a accueilli des représentants des 55 associations membres de l'UEFA et des confédérations AFC, CONCACAF et CONMEBOL pour la 14e édition de l'atelier.

"Nous vivons dans un scénario du football européen qui évolue régulièrement et votre contribution est appréciée", a déclaré Norman Darmanin, président de la MFA, dans une allocution. "Au bout du compte, nous sommes tous sur le bon chemin, nous sommes ici pour le bien du football européen."

Le séminaire de cette année a porté aussi sur la façon dont les licences de clubs peuvent soutenir le football féminin et les jeunes, ainsi que sur l'influence des visions à long terme au sein des administrations des clubs.

Le président de la Commission des licences de clubs de l'UEFA David Gill a salué l'accent mis sur le développement du football. "Nous ne devons pas nous reposer sur nos lauriers", dit-il, "mais essayer d'améliorer le système et le développer davantage, en particulier dans des domaines tels que le football féminin et le football pratiqué par les jeunes. Le système peut contribuer de manière significative à leur développement."

Concernant le règlement du fair-play financier et les licences de clubs, les délégués ont convenu qu'en peu de temps le fair-play financier a réussi à atteindre tous ses objectifs fixés en 2010, sa légalité a été reconnue à plusieurs reprises par le Tribunal arbitral du Sport (TAS) à Lausanne. Cela n'aurait pas été possible sans le travail acharné et un soutien constant des responsables des licences et des experts des associations membres de l'UEFA.