Les satisfactions du CORE

Le Centre d'excellence arbitrale (Centre of Refereeing Excellence, CORE) de l'UEFA a formé 500 arbitres et 100 observateurs.

Iñaki Vicandi Garrido, David Elleray et Rune Pedersen
Iñaki Vicandi Garrido, David Elleray et Rune Pedersen ©Getty Images

Depuis sa création en septembre 2010 à Nyon, le Centre d'excellence arbitrale (Centre of Refereeing Excellence, CORE) a prouvé sa valeur immense pour la formation et la préparation des arbitres masculins et féminins. Le programme CORE a passé deux caps notables lors de sa dernière session, avec la participation d'un 500e arbitre ou assistant et d'un 100e observateur d'arbitres.

Le jeune arbitre espagnol Iñaki Vicandi Garrido est le fier détenteur de la plaque n°500 tandis que Rune Pedersen, ancien grand arbitre en Norvège ayant officié lors de la Coupe du Monde de la FIFA 1998 et l'UEFA Champions League, est le 100e observateur.

Dans chaque cycle de deux ans, les associations nationales sont invitées à envoyer au CORE un arbitre et deux arbitres assistants qui montrent un bon potentiel pour entrer sur la liste FIFA. Sous la direction de l'ancien arbitre de haut niveau David Elleray, membre de la Commission des arbitres de l'UEFA, tous les cours du CORE comprennent une séance d'introduction de dix jours suivie quelques mois plus tard d'un cours de consolidation de huit jours. Les arbitres ont la possibilité d'officier dans des matches en Suisse et en France et d'acquérir une expérience cruciale.

Chaque session de formation du CORE s'adresse à huit trios d'arbitres qui travaillent en étroite collaboration avec quatre observateurs, deux spécialistes des arbitres assistants et deux préparateurs physiques. Le cours d'introduction met l'accent sur l'apprentissage, tandis que le cours de consolidation teste les progrès réalisés et les objectifs atteints en arbitrage, au plan physique et de la maîtrise de l'anglais. Les arbitres sont en contact régulier avec leurs observateurs entre l'introduction et la consolidation.

"Nous sommes particulièrement heureux d'avoir atteint ces caps", a déclaré Elleray à UEFA.com. "Cela signifie que nous avons touché tous les pays au sein de l'UEFA. La plupart d'entre eux sont venus trois ou quatre fois. Nous avons également fait participer certains pays en dehors de l'UEFA. Il y a différents observateurs qui viennent pour chaque cours, mais nous en avons un qui vient régulièrement : c'est crucial dans le programme CORE, pour faire progresser les observateurs. "

Près de 200 officiels de match ayant suivi le programme CORE ont rejoint la liste internationale de la FIFA. "Grâce au CORE, ils sont beaucoup mieux préparés", a déclaré Elleray. "Ils progresseront plus rapidement et leurs premiers matches sont meilleurs, parce qu'ils comprennent les ingrédients de la réussite. Ils ont une meilleure connaissance des exigences du football international."

Pedersen est un mentor expérimenté de l'UEFA pour les jeunes arbitres. "Nous avons des discussions en profondeur avec les arbitres, nous les observons s'entraîner et diriger des matches, et nous les aidons à se fixer des objectifs. Puis nous reviendrons en octobre et verrons quels sont les progrès qu'ils ont faits", a-t-il expliqué. "La formation du CORE nous donne le temps de travailler avec les arbitres, de les aider à surmonter les problèmes qu'ils peuvent rencontrer. Et nous pouvons leur transmettre certaines des choses que nous avons apprises au cours de notre carrière d'arbitre.

"La formation d'un arbitre aujourd'hui est très différente de celle du passé", a ajouté Pedersen. "Les jeunes arbitres son en excellente forme physique et se montrent très désireux d'apprendre. La philosophie et la strucutre du CORE ont été adoptées par de nombreuses associations nationales. Nous voyons que les arbitres sont maintenant mieux préparés pour la scène internationale."

Iñaki Vicandi Garrido, 28 ans, vient de Bilbao. Il a commencé à arbitrer à l'âge de 13 ans. "Alors que d'autres garçons à l'école voulaient jouer des matches, je voulais les arbitrer", dit-il. Il a été promu dans les catégories nationales à 18 ans et arbitre en deuxième division espagnole.

"C'est vraiment un grand défi et une responsabilité aussi", dit-il de sa visite au CORE. "Je représente mon pays ici, ainsi que l'UEFA, je vais faire de mon mieux. Je me rends compte que je suis chanceux d'être ici."

"J'apprends beaucoup des entraîneurs et de David (Elleray), a ajouté Vicandi Garrido. "Je suis très impatient d'arbitrer en Suisse et je vais essayer d'utiliser les compétences que j'ai acquises en Espagne pour les mettre en pratique, ainsi que le cours introductif, ce qui contribuera certainement à me faire progresser."

Elleray estime qu'il existe un lien spécial entre les arbitres et le CORE. "Ce que nous sommes en train d'observer dans des mini- tournois et d'autres tournois, c'est que lorsque les arbitres CORE se rencontrent, même si elles ne sont pas sur le même cursus, ils sentent qu'ils font partie d'une famille spéciale", dit-il. "Les observateurs d'arbitres disent qu'ils ne deviner qui a été un arbitre ou un assistant CORE de par leur préparation professionnelle." C'est une preuve véritable de qualité d'autres suivront à l'avenir.