Les nouvelles Lois du Jeu à l'EURO

Les nouvelles Lois du Jeu décidées par l'IFAB sont entrées en vigueur le 1er juin et seront appliquées pour la première fois dans un grand tournoi à l'EURO 2016.

©Sportsfile

Les nouvelles Lois du Jeu révisées par l'IFAB (International Football Association Board) sont entrées en vigueur le 1er juin et seront donc appliquées pour la première fois dans un grand tournoi à l'occasion de l'UEFA EURO 2016.

Les Lois ont été révisées afin d'améliorer la structure des phrases et leur formulation, mais des modifications ont également été apportées aux lois en elles-mêmes. Exemple : le ballon peut être botté dans n'importe quelle direction au coup d'envoi alors qu'avant, il devait être botté vers l'avant. Un joueur qui est blessé à la suite d'une faute sanctionnée d'un carton jaune/rouge peut désormais recevoir des soins rapides sur le terrain et n'a plus à quitter l'aire de jeu. Auparavant, il devait sortir, donnant un avantage numérique à l'adversaire fautif.

David Elleray, membre de la commission des arbitres de l'UEFA et responsable du sous-comité technique de l'IFAB chargé de la révision des Lois du Jeu, est ravi de voir que ces mises à jour seront testées à l'EURO 2016. "L'application des Lois du Jeu révisées pour l'EURO est formidable pour l'IFAB", a-t-il dit, "parce que cela permettra au monde entier de s'informer des modifications."

Elleray, ancien arbitre de Premier League anglaise, a ajouté : "C'est l'occasion idéale de montrer au monde entier quelles sont les modifications, afin de former les arbitres de la planète. Dans un sens, l'UEFA aide le reste du monde à comprendre les modifications des lois."

"L'EURO sera une meilleure compétition grâce aux révisions des Lois du Jeu réalisées par l'IFAB", a-t-il conclu.

L'EURO 2016 sera également l'occasion de lancer un essai de deux ans concernant la règle de la "triple sanction" : exclusion, penalty et suspension en cas d'annihilation d'une occasion de but manifeste dans la surface de réparation. Désormais, l'arbitre devra donner un carton jaune - et non plus un carton rouge - si un gardien ou un défenseur tente réellement et honnêtement de jouer le ballon, mais qu'il commet tout de même une faute.

Pierluigi Collina, responsable de l'arbitrage à l'UEFA, a déclaré : "L'UEFA essaie de changer cette règle depuis de nombreuses années donc je suis très content de voir que l'essai débutera à l'EURO 2016. Cela permet de retrouver une certaine équité car la sanction d'un penalty, carton rouge et suspension était trop dure quand le joueur tente réellement de gagner le ballon. Le penalty redonne en fait l'occasion de but. C'est trop quand un joueur essaie de faire son boulot, mais arrive un tout petit peu trop tard."

La technologie sur la ligne de but sera également utilisée pour la première fois lors d'un tournoi de l'UEFA d'équipes A. Pierluigi Collina insiste que la technologie sur la ligne de but et les arbitres assistants supplémentaires (AAS) pourront travailler main dans la main : "La mission principale de l'AAS n'est pas de surveiller la ligne de but et de décider si le ballon l'a franchie. Il est chargé de surveiller tout ce qui se passe dans la surface de réparation afin d'aider l'arbitre principal à prendre des décisions importantes dans la surface. Maintenant, grâce à la technologie qui se concentre sur la ligne de but, les AAS peuvent se concentrer exclusivement sur les autres incidents se produisant dans la surface, la zone la plus importante du terrain."