Brych prêt pour le grand soir

L'arbitre allemand Felix Brych, qui dirigera la finale de l'UEFA Champions League, samedi à Cardiff, explique qu'il a arbitré ses premiers matches à l'école.

©Getty Images

La gestion humaine qui distingue les meilleurs arbitres au monde va certainement être un atout pour Felix Brych au moment de donner le coup d'envoi de la finale de l'UEFA Champions League entre la Juventus et le Real Madrid, samedi à Cardiff.

L'Allemand de 41 ans est évidemment ravi d'officier pour une deuxième finale européenne majeure, lui qui a déjà dirigé la finale de l'UEFA Europa League 2014 entre Séville et Benfica à Turin.

"Il ne faut pas seulement être en bonne condition physique et bien préparé pour arbitrer à ce niveau ; savoir bien gérer les hommes est un aspect prépondérant de l'arbitrage", précise Brych, titulaire d'un doctorat en Droit à Munich. "On collabore avec les 22 joueurs et d'autres personnes, chacun d'entre nous ayant sa propre personnalité, et il faut donc réussir à 'se connecter' à toutes ces personnalités."

Brych ne sera pas seul au stade National du Pays de Galles puisque plusieurs de ses compatriotes – les arbitres assistants Mark Borsch et Stefan Lupp, les arbitres additionnels Bastian Dankert et Marco Fritz et l'assistant réserviste Rafael Foltyn – seront également présents. L'équipe sera complétée par le quatrième arbitre Milorad Mažić (Serbie).

Les buts de la Juve en finale
Les buts de la Juve en finale

"Le travail d'équipe est primordial pour les arbitres, et c'est un gros plus de fonctionner ensemble depuis de nombreuses années", explique Brych. "On connaît les réactions de chacun – non seulement on s'aide à prendre les bonnes décisions, mais on se donne confiance et on s'encourage mutuellement."

Brych a commencé l'arbitrage en Bundesliga allemande en 2004 et a rejoint la liste internationale en 2007. Il est devenu arbitre à l'âge de 18 ans. "J'ai été joueur, mais j'ai subi une blessure grave qui m'a fait bifurquer vers l'arbitrage", révèle-t-il. "J'avais déjà arbitré des matches scolaires, donc je pense que j'avais une prédisposition."

"Je n'ai jamais eu de modèles d'arbitre, mais j'ai toujours fait attention à la façon dont les meilleurs arbitres évoluaient quand je les regardais à la télévision. Il était important de développer ma propre personnalité."

Pour Brych, arbitrer s'est avéré crucial dans son développement personnel. "Cela a eu une grande influence sur ma vie", assure-t-il. "Cela m'a aidé à grandir en tant que personne, parce que vous développez des compétences de gestion, vous devez aussi prendre soin de vous et rester en forme."

Les buts du Real en finale
Les buts du Real en finale

Il est également pleinement conscient du rôle de l'arbitre en tant que garant des Lois du jeu et protecteur des joueurs sur le terrain. "Je pense que tous les acteurs du football ont la responsabilité de prendre soin de l'image du jeu", rappelle Brych.

Brych a des sensations particulière avant les matches d'UEFA Champions League. À Cardiff, la concentration sera totale. "Quand nous entrons tous sur le terrain et que l'hymne de la Champions League retentit, je me concentre pleinement sur le match avec mon équipe", explique-t-il. 'Nous serons déterminés à faire un bon début de match. Comme pour un joueur, les premières minutes sont cruciales."

"C'est un honneur d'avoir été choisi pour diriger le plus grand match de football de clubs européen et je suis très impatient d'y être."