Prendre en compte les risques

La Conférence UEFA/UE Stades et Sécurité, à Varsovie, a permis à l'UEFA de s'exprimer se sa vision du futur de la sécurité au stade.

The Warsaw conference was attended by some 300 delegates
The Warsaw conference was attended by some 300 delegates ©Sportsfile

L’UEFA a rappelé sa philosophie et sa vision du futur concernant la sécurité lors de sa Conférence annuelle sur les Stades et la Sécurité.

Cette vision a été soulignée, cette semaine à Varsovie, par le vice-président de l’UEFA, Michael van Praag. Elle comprend de strictes mesures d’exclusion et de restriction de déplacement pour les fauteurs de troubles identifiés comme tels ; la formation des stewards, gérants de stade, policiers et agents de sécurité ; et une assistance constante auprès des associations nationales européennes de football.

“En tant que président de la Commission des Stades et de la Sécurité (de l’UEFA), je peux vous assurer que l’UEFA va contribuer à l’amélioration durable des stade.des et de la sécurité dans le football européen”, a clamé van Praag. “J’ai la ferme intention de m’assurer qu’une assistance adéquate sera apportée aux 54 associations membres de l’UEFA dans les zones et les domaines où elles en ont le plus besoin.”

L’UEFA met en place des programmes de soutien et de développement de la formation pour tous les personnels concernés par la sécurité et les stades. “Les gérants de stades, les agents de sécurité et les policiers qui collaborent régulièrement dans les enceintes devraient être formés ensemble”, a fait remarquer van Praag, “afin de créer une complicité et d’assumer au mieux leurs rôles et leurs responsabilités.” Les stewards qui assistent la police et les gérants de stade, a-t-il ajouté, doivent suivre une formation qui leur assure la compréhension de l’équilibre entre les trois piliers que sont la sûreté, la sécurité et le service.

“Notre stratégie vise aussi à soutenir fermement l’exclusion des personnes qui participent activement aux comportements malsains en détournant les supporters “positifs” de l’enjeu des matches”, a poursuivi van Praag. “Nous cherchons à exclure les fauteurs de troubles de nos stades, mais aussi de l’expérience dans son ensemble.”

“Nous encouragerons le recours à une large série de mesures afin d’empêcher tout supporter “à risque” connu de se rendre à l’étranger. Actuellement, l’absence de mesures dans ce domaine contribue fortement aux problèmes que nous rencontrons… Nous soutiendrons les gouvernements qui donneront ce pouvoir à la police en mettant en place un cadre légal susceptible de déboucher sur des stratégies efficaces d’exclusion.”

Le titre de la conférence était “Responding to the Risk” (Répondre au risque), comme pour mettre en lumière le besoin de mesures et d’actions proactives face aux problèmes qui gangrènent les stades et leur sécurité.

“Il n’y aura à juste titre aucune complaisance possible”, s’est réjoui David Bohannan, président du coorganisateur de la conférence, le Think Tank paneuropéen des experts de la Sécurité et du Football. Bohannan a chaleureusement accueilli les efforts conjoints de l’UEFA et des autorités européennes vis-à-vis des nombreux défis concernant la sécurité dans les stades, lesquels ne se bornent pas à la violence et au désordre dans les tribunes, mais comprennent aussi, entre autres, les manifestations de nature politique.

Les délégués ont reçu de précises informations sur la gestion de crise lors des matches de l’UEFA, mais aussi sur le rôle et les fonctions des équipes UEFA présentes sur place et du Centre de commande des matches de l’Instance à Nyon afin de réagir rapidement aux incidents inattendus dans les stades nécessitant une réponse immédiate.

Une autre situation à risque potentielle a été évoquée à Varsovie – l’utilisation de plus en plus fréquente de drones, que ce soit à but malveillant (protestation) voire hostile (pour blesser ou détériorer) ou non. Des mesures de prévention et de neutralisation directe doivent être mises en oeuvre.

Michael van Praag n’a pas tari d’éloges sur la valeur de ce rassemblement annuel entre l’UEFA et l’UE. “Ça peut ressembler à un cliché de souligner chaque année la nature unique de notre conférence annuelle”, a-t-il souri.

“Il s’agit du seul événement qui regroupe la police, les clubs et les associations nationales de l’Europe entière. C’est également un forum où l’on peut discuter des problèmes qui touchent aujourd’hui les stades et la sécurité dans l’organisation des matches de football lors des compétitions européennes de l’UEFA. Encore une fois, il n’y a pas de mot assez fort pour qualifier la valeur de notre conférence…”