Rapport sur l'utilisation d'engins pyrotechniques dans les stades

Une nouvelle étude indépendante a démontré les risques en termes de santé et de sécurité liés à l'utilisation d'engins pyrotechniques dans les stades.

Une nouvelle étude indépendante a démontré les risques découlant de l'utilisation d'engins pyrotechniques
Une nouvelle étude indépendante a démontré les risques découlant de l'utilisation d'engins pyrotechniques ©Getty Images for UEFA

Une nouvelle étude indépendante a démontré de manière catégorique les graves risques en termes de santé et de sécurité liés à l'utilisation d'engins pyrotechniques à proximité d'autres personnes dans les stades de football, et que l'utilisation d'engins pyrotechnique ne pouvait être faite de manière sûre dans les tribunes.

Cette étude a été commandée par l'UEFA et le réseau Football Supporters Europe (FSE). Son auteur, le Dr Tom Smith, assisté d'autres experts internationaux indépendants, a tiré les conclusions suivantes :

  • L'utilisation d'engins pyrotechniques à proximité d'autres personnes entraîne de graves risques pour la santé et la sécurité, et constitue une infraction aux distances de sécurité spécifiées sur les engins eux-mêmes.
  • L'utilisation d'engins pyrotechniques entraîne de graves risques pour la santé et la sécurité des utilisateurs, des autres supporters, du personnel du stade et des services d'urgence ainsi que des joueurs et des officiels de match.
  • Tous les engins pyrotechniques ont une distance de "sécurité" pour de bonnes raisons, celle-ci ne peut être respectée dans un stade comble. 
  • Utiliser un quelconque engin pyrotechnique en tribune dans un stade de football va donc à l'encontre de la sûreté.

Les risques liés à la santé et à la sécurité identifiés dans le rapport comprennent les brûlures à la peau et aux habits, les brûlures aux structures et autres risques, les effets explosifs sur les personnes et les infrastructures, les effets toxiques élevés et les effets liés à la fumée, l'impact direct sur le visage et les yeux, l'impact sur la vue et l'ouïe, et le risque de panique.

Le rapport indique également qu'il faudrait revoir les méthodes et les formations liées à la gestion de l'utilisation d'engins pyrotechniques dans les stades. Le message est clair, ces engins doivent uniquement être manipulés par du personnel formé et équipé.

Michael van Praag, président du Groupe de travail sur la pyrotechnie de l'UEFA, s'est exprimé sur le rapport. "L'utilisation d'engins pyrotechniques se vérifie dans plus de 25 % de matches en compétitions de l'UEFA, et ce nouveau rapport prouve de manière indiscutable que les engins pyrotechniques n'ont pas leur place dans les tribunes des stades de football. Le rapport indique que les engins pyrotechniques sont des engins explosifs et qu'ils ont donc les mêmes effets. Leur utilisation est en total désaccord avec la notion de sécurité dans des espaces aussi confinés."

"L'UEFA travaille désormais en vue d'aider les associations nationales à faire tout ce qui est en leur pouvoir afin de réduire les risques et les dommages découlant de l'utilisation d'engins pyrotechniques. Cela implique de travailler main dans la main et de manière efficace pour empêcher leur utilisation dans les stades."

"L'UEFA réalise que l'utilisation d'engins pyrotechniques peut être perçue comme étant partie intégrante de la culture des fans dans certains pays. Nombre de supporters ne changeront pas leur comportement du jour au lendemain. Mais le message que fait passer le rapport est limpide : l'utilisation d'engins pyrotechniques entraîne des risques pour la santé, la sécurité et la vie des autres supporters."

"Les fans doivent réaliser que les mesures vouées à contrer l'utilisation d'engins pyrotechniques sont pensées pour protéger leur santé et leur sécurité, et ne doivent pas être perçues comme une attaque à leur culture de supporter."

En plus d'assister les associations nationales et les clubs, l'UEFA travaillera avec le Conseil de l'Europe et l'Union européenne afin de développer et de mettre sur pied une approche intégrée regroupant plusieurs agences afin de prévenir et de contrer l'utilisation d'engins pyrotechniques dans les stades à l'échelle continentale, nationale et locale. 

Née en 2016, la Convention du Conseil de l'Europe sur une approche intégrée de la sécurité, de la sûreté et des services fournira les bases pour cette approche interagences.

L'UEFA travaillera également avec les partenaires internationaux afin d'encourager les autorités publiques à faire en sorte que des sanctions et des mesures d'exclusion effectives sont mises en place pour dissuader et pénaliser l'utilisation d'engins pyrotechniques dans les stades. Ces mesures cibleront les utilisateurs d'engins pyrotechniques et ceux qui en facilitent l'introduction dans les stades, et non pas les fans ou groupes de supporters en général.  

Retrouvez l'intégralité du rapport ici (en anglais)