L'UEFA récompense la protection de l'enfance

Le chèque caritatif annuel de l'UEFA est décerné à l'office de protection de l'enfance britannique. Il est remis à Monaco jeudi.

©UEFA.com

Le chèque de charité de l'UEFA 2014 va de soutenir le travail crucial accompli dans le secteur de la protection de l'enfance dans le sport. Jeudi à Monaco, le président de l'UEFA Michel Platini a remis le chèque de 1 M€ à Anne Tiivas, directrice de l'unité de protection de l'enfance dans le sport ("Child Protection in Sport Unit", CPSU) à la Société nationale de prévention de la cruauté envers les enfants du Royaume-Uni ("United Kingdom's National Society for the Prevention of Cruelty to Children", NSPCC).

La CPSU de la NSPCC œuvre pour s'assurer que les enfants connaissent leurs droits dans le sport. Les problèmes à traiter vont des abus sexuels à la maltraitance quotidienne des enfants, dans une culture où leur voix n'est pas entendue et où leurs intérêts ne sont pas érigés en priorité. L'organisation travaille en partenariat avec 200 instances sportives nationales afin de fournir des services aux 10 millions d'enfants qui pratiquent un sport au Royaume-Uni.

M. Platini a expliqué : "Chaque année, cette récompense de Monaco offre 1 million d'euros à une association sportive ou une association caritative pour la soutenir dans sa mission. Elle croit que tous les enfants, quel que soit leur statut social ou l'endroit où ils vivent, ont droit à une chance de jouer au football.'

'Le travail important effectué par le NSPCC garantit les exigences de base pour cela, un environnement sûr permettant aux enfants de prendre plaisir en pratiquant le sport."

Le chèque de charité de Monaco de l'UEFA sera utilisé pour augmenter la disponibilité et la diffusion des services que la CPSU de la NSPCC propose aux enfants et aux parents dans le sport. Il servira aussi à promouvoir la campagne que la NSPCC mène avec les organisations sportives européennes et internationales, et expliquera les bonnes pratiques et les approches efficaces afin que les enfants soient en sécurité lorsqu'ils font du sport.

"Nous sommes immensément heureux de recevoir cette récompense", a déclaré Anne Tiivas. " Le chèque de charité de ne pas de Monaco va permettre d'approfondir le travail que nous avons fait avec les enfants, les parents et tous ceux qui sont impliqués dans le football pour mettre en place le meilleur environnement possible pour que ces enfants puissent jouer."

Graeme Le Saux, conseiller pour l'intégration et membre du conseil d'administration de la Fédération anglaise (FA), a déclaré : "Pouvoir jouer au football dans un environnement sûr est un droit fondamental pour un enfant. Dans le football, nous avons tous une responsabilité à l'égard des enfants, que ce soit au niveau local ou au haut niveau."

La CPSU du NSPCC travaille avec 200 instances sportives nationales ou régionales en Angleterre, au Pays de Galles et en Irlande du Nord. Son travail a amené un changement de culture, de nouvelles politiques et de nouvelles procédures pour faire en sorte que les enfants soient protégés et que leur voix soit entendue au sein de ces organisations.

La Fédération anglaise est en collaboration avec le NSPCC depuis une quinzaine d'années. Cette coopération a abouti à la mise en place d'une formation spécifique qui porte le label des NSPCC et CPSU. Elle est obligatoire pour les personnes qui souhaitent travailler dans le football avec la FA. Depuis 1999, 450000 personnes ont suivi cette formation pour protéger les enfants.

Pour plus d'nformation (en anglais), www.nspcc.org.uk et www.thecpsu.org.uk.