La Commission européenne approuve le fair-play financier

L'UEFA se félicite de la communication de la Commission européenne sur le sport, publiée aujourd'hui, et la considère comme un développement positif pour le sport et l'avenir du football européen.

©Photo European Union

L'UEFA se félicite de la communication de la Commission européenne sur le sport, publiée aujourd'hui, et la considère comme un développement positif pour le sport et l'avenir du football européen.

Cette communication propose des moyens par lesquels la nouvelle compétence de l'UE dans le sport, fixée par le Traité sur le fonctionnement de l'UE, pourrait être mise en œuvre. Dans sa communication, la Commission européenne apporte son soutien à de nombreuses positions et valeurs fondamentales de l'UEFA, notamment :

• les dispositions de l'UEFA sur le fair-play financier
• la commercialisation centralisée des droits TV
• des droits de propriété intellectuelle spécifiques pour les organisateurs de compétitions sportives
• la lutte contre les paris illicites et le trucage de matches
• quatre piliers du modèle sportif européen

L'UEFA est particulièrement heureuse de constater que la Commission européenne approuve les dispositions de l'UEFA sur le fair-play financier dans sa communication sur le sport. La Commission recommande également la commercialisation centralisée des droits médias, qui est essentielle pour un avenir financier stable du football européen à tous les niveaux, depuis le sport de base jusqu'au sport professionnel.

Le Président de l'UEFA Michel Platini a déclaré : "Je suis très heureux de voir la Commission européenne de notre côté sur autant de questions importantes pour l'avenir du football européen. La Commission reconnaît la nécessité de mettre de l'ordre dans les finances du football, un objectif que le Règlement de l'UEFA sur l'octroi de licence aux clubs et le fair-play financier aidera à atteindre. L'approche positive de la Commission à l'égard du modèle sportif européen est aussi une excellente nouvelle pour le football."

La communication de la Commission apporte un soutien à quatre piliers du modèle européen du sport : des compétitions ouvertes, la structure pyramidale avec des principes de promotion et de relégation, l'organisation du sport sur une base nationale, et la solidarité financière entre sport de base et sport professionnel.

La Commission reconnaît qu'il existe un lien entre paris illicites et trucage de matches. L'UEFA est prête à contribuer à toute éventuelle mesure de l'UE dans ce domaine, en particulier en ce qui concerne une approche européenne de lutte contre toute forme de fraude sportive. La communication mentionne explicitement les droits spécifiques des organisateurs sportifs dans le cadre de paris, une position appuyée par l'UEFA.

L'UEFA soutient cette communication et a bon espoir qu'elle contribuera à constituer la base d'une structure juridique plus cohérente pour le sport dans l'Union.

Le Président de l'UEFA Michel Platini a déclaré : "La stabilité financière doit aller de pair avec la stabilité juridique. C'est une des questions cruciales en suspens pour nous. Nous avons également besoin d'une action urgente sur un thème qui m'est cher, la lutte contre le trucage de matches. Je suis impatient de travailler avec tous les partenaires concernés sur ces questions, car le sport ne peut pas résoudre, seul, ces problèmes."

Lisez ici la communication de la Commission européenne sur le sport.

Cliquez ici pour lire la position de l'UEFA sur l'article 165 du Traité de Lisbonne.