La commissaire européenne ravie de la coopération

La nouvelle communication sur le sport de la Commission européenne est devenue plus claire après que la commissaire Androulla Vassiliou s'est exprimée lors du Comité exécutif de l'UEFA.

Androulla Vassiliou et Michel Platini
Androulla Vassiliou et Michel Platini ©UEFA.com

La réunion du Comité exécutif de l'UEFA à Nyon, la semaine dernière, a confirmé que le dialogue mené sur le long terme entre l'Instance dirigeante du football européen et les autorités politiques européennes montraient des signes plus qu'encourageants.

La communication de la Commission européenne sur le sport, publiée le mois dernier, apporte un soutien explicite à un nombre considérable de valeurs et de politiques fondamentales menées par l'UEFA – et la commissaire européenne chargée de l'Éducation, de la Culture, du Multilinguisme, de la Jeunesse et des Sports, Androulla Vassiliou, s'est rendue à la Maison du football européen, vendredi dernier, pour expliquer la communication, son contexte et ses ramifications.

Ces dernières années, l'UEFA a établi une relation de confiance avec l'Union européenne, notamment grâce à des discussions régulières abordant des sujets tels que la spécificité du sport et l'autonomie des instances dirigeantes du sport ; le modèle sportif européen ; la protection des mineurs ; le fair-play financier ; les paris sportifs ; et les droits de diffusion. Les efforts inlassables de l'UEFA pour protéger et développer le football européen ont porté leurs fruits dans cette communication sur le sport.

L'accueil réservé à Androulla Vassiliou par le président de l'UEFA Michel Platini et les membres du Comité exécutif a été chaleureux et fondé sur le respect mutuel du travail bien fait. "Je suis très heureuse que le Collège des commissaires ait adopté la semaine dernière sa première communication sur le renforcement du sport en Europe dans le cadre du traité de Lisbonne", a déclaré Mme Vassiliou.

"La communication s'appuie sur le Livre blanc de 2007 sur le sport, elle est le résultat d'une vaste consultation auprès des États membres et des acteurs du sport. J'en profite pour saluer tout particulièrement la précieuse contribution de l'UEFA. Le document présente les idées de la Commission sur la coopération dans le sport au niveau européen, pour les années à venir."

Mme Vassiliou a évoqué les mesures proposées pour renforcer la dimension sociétale, économique et organisationnelle du sport. "Les athlètes, les organisations sportives et les citoyens bénéficieront tous de nos actions", a-t-elle précisé.

"Le cœur de la communication est un programme de l'UE pour le sport avec des actions dans des domaines où la valeur ajoutée de l'UE peut être clairement démontrée, et qui complètent les actions des États membres", a ajouté la commissaire. Les principales propositions consistent à favoriser le rôle de l'UE dans la lutte contre le dopage ; la promotion de l'accès des femmes aux postes à responsabilité dans le sport ; la délivrance d'indications supplémentaires sur la libre circulation des sportifs et des sportives ; l'étude des aspects économiques et juridiques des transferts de joueurs ; et le renforcement d'un dialogue social à l'échelon européen pour le secteur du sport et des loisirs dans son ensemble.

"J'ai la conviction que, sur la base de cette communication, et avec la participation des États membres et du mouvement sportif, nous pourrons faire plus à l'avenir en vue d'ouvrir une nouvelle dimension pour le sport", a souligné Mme Vassiliou.

Mme Vassiliou a déclaré au Comité exécutif de l'UEFA que, en 2009-10, la Commission avait mis à disposition plus de 6 M€ pour soutenir une trentaine de projets liés au sport. "En 2011", a-t-elle poursuivi, "nous évaluerons ces projets et évoquerons la possibilité de poursuivre ces mesures d'incitation pour le sport. Je souhaite avoir un débat sur les questions sportives européennes avec les acteurs majeurs afin de traiter les défis qui attendent le sport et de contribuer au développement de ce secteur."

Michel Platini a confié à Mme Vassiliou la réaction de l'UEFA face à la communication : "Je peux vous assurer que l'UEFA a de nombreuses raisons d'être satisfaite – soutien au fair-play financier et aux structures du modèle sportif européen ; soutien de la Commission envers les droits de propriété intellectuelle des Fédérations sportives ; préconisation de vente centralisée des droits TV. Nombreux sont les domaines dans lesquels la Commission s'est exprimée avec discernement".

"Le temps que vous avez pris pour établir cette communication, les efforts que vous avez consentis et l'énergie que vous avez dépensée ouvrent des perspectives intéressantes pour le développement à long terme du football européen", a ajouté le président de l'UEFA, qui retient "l'esprit de coopération, le dialogue et l'amitié réciproque" qui constituent désormais la base des relations entre l'UEFA et la Commission européenne.

"Les conditions sont maintenant réunies pour permettre à l'UEFA et à l'Union européenne d'avancer main dans la main afin de soutenir les valeurs sociales, éducatives et culturelles qui doivent définir le modèle sportif européen." Les propositions vont être examinées lors du prochain Forum européen du sport, qui se tient ce mois-ci à Budapest, alors que la communication va être débattue au Parlement européen et au Conseil des ministres.