Les matches truqués dans le collimateur de l'UE

Une réunion organisée à Gdansk par la présidence polonaise de l'UE appelle à "des mesures rapides et concrètes" contre les matches truqués.

The consultative meeting on match-fixing organised by the Polish presidency of the European Union
The consultative meeting on match-fixing organised by the Polish presidency of the European Union ©Rafal Piechota, Polish Ministry for Sport

Une rencontre au sommet, organisée par la présidence de l'UE cette semaine, appelle à "des mesures rapides et concrètes" pour lutter contre les matches truqués. L'UEFA est heureuse de constater que tous les acteurs s'accordent à dire qu'il est urgent d'agir, main dans la main.

Le secrétaire général de l'UEFA Gianni Infantino déclare : "La lutte contre les matches truqués requiert une approche européenne unifiée des gouvernements et des instances sportives. L'UEFA est très satisfaite des conclusions de cette réunion, qui représente un grand pas en avant vers notre objectif commun. Nous avons hâte de voir comment les choses vont évoluer grâce aux ministres des Sports européens, qui doivent se réunir en octobre."

La réunion consultative organisée par la présidence polonaise de l'Union européenne a rassemblé les ministres des Sports polonais, britannique, hongrois, italien et portugais, ainsi que des délégations officielles en provenance de Chypre, de France, d'Espagne et du Danemark. L'UEFA était elle aussi invitée à Gdansk, en Pologne, tout comme la Fédération européenne de handball (EHF), la Fédération internationale Europe de basket-ball (FIBA) et le Comité olympique européen (COE). Les organisations ont apporté leur contribution dans la mise en forme des conclusions finales du Conseil des ministres de l'UE à propos des matches truqués.

Tous les représentants présents ont fermement convenu que l'UE avait la responsabilité morale de prendre dans les plus brefs délais des mesures concrètes contre le trucage de matches à l'échelle de l'UE. En outre, la réunion a démontré une volonté politique réelle d'introduire un cadre légal spécifique dans tous les États membres de l'UE afin d'appréhender le problème des matches truqués. L'UEFA a demandé à ce que le trucage de match soit reconnu comme un véritable délit. Les représentants ont apporté leur soutien à la reconnaissance des droits de propriété intellectuelle des instances sportives dans le contexte des paris sportifs.

La réunion a montré qu'une bonne gouvernance était la base d'une lutte efficace contre les matches truqués. Le fair-play financier a été mentionné comme exemple de promotion pour une bonne gouvernance. Enfin, la nécessité d'une collaboration étroite entre les autorités publiques et les organisations sportives a été soulignée, tout comme le rôle clé joué par l'éducation dans la prévention du trucage de match.

Les résultats de la consultation de Gdansk seront pris en compte par les groupes de travail sur le sport dans l'UE et lors de la réunion informelle entre les ministres des Sports de l'UE en octobre. Le Conseil de l'UE sur l'Éducation, la Jeunesse, la Culture et les Sports livrera ses conclusions en novembre 2011.

La lutte contre la corruption dans le sport : cliquez ici pour en savoir plus sur la réunion entre les ministres des Sports des États membres de l'UE et les représentants du monde du sport.