Créer de la stabilité et de l'harmonie

Le protocole d'accord signé par l'UEFA et l'EPFL va renforcer les efforts consentis pour créer stabilité et harmonie dans le football européen.

©UEFA.com

Les efforts mutuels consentis afin d'apporter stabilité et harmonie entre les acteurs du football européen ont permis la signature d'une série de protocoles d'accord lors du XXXVIe Congrès ordinaire de l'UEFA organisé récemment à Istanbul.

Plusieurs protocoles ont été ratifiés par l'UEFA, l'Association européenne des clubs (ECA), l'Association des ligues européennes de football professionnel (EPFL) et le syndicat de joueurs FIFPro Division Europe.

Le protocole avec l'EPFL a été signé par Michel Platini, président de l'UEFA, et Sergey Pryadkin, membre du conseil d'administration de l'EPFL. Il renforce les relations entre ces deux entités. L'Association des ligues européennes de football professionnel (EPFL) a été fondée en 2005, et est basée, comme l'UEFA, à Nyon, en Suisse. Composée à l'origine de 12 membres, l'EPFL comprend aujourd'hui 30 membres et membres associés à travers toute l'Europe.

L'EPFL représente également le championnat au sein du Conseil stratégique du football professionnel (PFSC), aux côtés de l'UEFA et de l'ECA, représentant les clubs, et FIFPro Division Europe, représentant les joueurs, où des questions importantes sur le football professionnel sont abordées.

L'UEFA et l'EPFL ont signé des protocoles en 1998, 2005 et 2009. Ce nouvel accord se base grandement sur le dernier. Pendant cette période, les deux entités ont bien coopéré sur un certain nombre de problèmes liés au football professionnel.

Le fair-play financier fait également partie de ce nouveau protocole et est identifié par ces deux organisations comme une étape nécessaire pour améliorer la situation financière du football européen. L'intégrité du football est essentielle à ces deux organisations qui, par conséquent, s'engagent à faire la promotion du fair-play et de la lutte contre le racisme, le dopage, la violence, les matches truqués et la corruption dans le football.

En outre, un accord a été trouvé sur le calendrier des matches internationaux et sur la proposition des neuf doubles confrontations sur une période de deux ans. Cette proposition a également été acceptée par les autres groupes d'acteurs. De plus, le protocole couvre un certain nombre de sujets d'un intérêt commun aux championnats et à l'UEFA.

"Ces accords vont donner au football européen la stabilité nécessaire lors des années à venir", a déclaré le secrétaire général de l'UEFA Gianni Infantino au Congrès d'Istanbul. "Ils illustrent un engagement de toutes les parties impliquées dans le football européen visant à travailler ensemble pour améliorer ce sport que nous aimons tous."