Le football européen adopte un Code de conduite en matière d'intégrité

Le Comité exécutif de l'UEFA a approuvé un Code de conduite qui vise à promouvoir les normes de conduite les plus élevées.

©UEFA.com

044 - Les autorités du football saluent également la Convention du Conseil de l’Europe sur la manipulation de compétitions sportives.

Aujourd'hui, le Comité exécutif de l'UEFA a approuvé un Code de conduite qui établit les principes directeurs pour l'ensemble des joueurs, des arbitres, des clubs et des autres officiels sur les questions liées à l'intégrité du football. Ce code vise à promouvoir les normes de conduite les plus élevées en matière d'organisation, de pratique et d'arbitrage du football.

Suite à la ratification de la prise de position commune par le Conseil stratégique du football professionnel de l'UEFA (CSFP) et par le Comité exécutif de l’UEFA en mars 2013 et à l'adoption de la résolution « Le football européen uni en faveur de l’intégrité du jeu » lors du dernier Congrès de l'UEFA, un groupe de travail a été créé, qui comprend des représentants de l'UEFA et des parties prenantes du football professionnel, à savoir l'Association des clubs européens (ECA), l'Association des ligues européennes de football professionnel (EPFL) et la FIFPro, division Europe.

La principale fonction de ce groupe de travail est de garantir la coordination efficace des activités des parties prenantes du football professionnel dans ce domaine, et notamment la mise en œuvre du plan d'action approuvé dans le cadre de la prise de position commune du CSFP. L'un des objectifs de ce plan d'action était de convenir d'un code de conduite commun à l'ensemble des participants au football européen – joueurs, arbitres, entraîneurs, représentants des clubs, administrateurs et organisateurs de compétitions aux niveaux européen et national – sur les questions relatives à l'intégrité.

Le Code de conduite, intitulé « Protégez notre jeu ! », résulte des discussions qui ont eu lieu au sein du groupe de travail. Il a été signé par les Présidents de l'UEFA, de l'ECA, de l'EPFL et de la FIFPro, division Europe, lors de la dernière séance du CSFP, le 9 septembre 2014. Il servira également de référence pour la rédaction de codes de conduite au niveau national, montrant ainsi les résultats positifs auxquels une coopération solide entre les parties prenantes peut aboutir.

Les parties prenantes du football européen et le Comité exécutif de l'UEFA ont aussi salué le lancement du processus de signature de la Convention du Conseil de l’Europe sur la manipulation de compétitions sportives qui a eu lieu aujourd'hui à Macolin, en Suisse.

Les ministres européens en charge du sport étaient présents à Macolin pour discuter des mesures visant à prévenir, identifier et sanctionner la manipulation de compétitions sportives dans le cadre du droit pénal et de dispositions disciplinaires, et pour accroître la coopération internationale entre les autorités publiques concernées, les organisations sportives et les opérateurs de paris sportifs.

Les États qui signent la convention s'engagent à sanctionner la manipulation de compétitions sportives dans leur droit pénal.

Le Président de l’UEFA, Michel Platini, a déclaré, au sujet des deux thèmes évoqués ici : « Nous sommes heureux qu'un Code de conduite en matière d'intégrité ait pu être adopté, grâce à l'excellente collaboration avec les principales parties prenantes de la famille du football, à savoir l'ECA, l'EPFL et la FIFPro.

» Nous sommes également satisfaits que le processus de signature de la Convention du Conseil de l’Europe sur la manipulation de compétitions sportives ait commencé, et que le trucage de matches puisse bientôt être reconnu comme une infraction pénale. »

Le Président de l'ECA, Karl-Heinz Rummenigge, a ajouté : « En collaboration avec les autorités publiques et les différents membres de la famille du football, nous parviendrons à éradiquer ce fléau de notre jeu. »

Au sujet du Code de conduite, le Président de l'EPFL, Frédéric Thiriez, a indiqué : « Les ligues européennes s'engagent pleinement à préserver l'intégrité des compétitions nationales. Les principes définis par ce code de conduite commun aideront nos ligues et nos clubs dans leurs mesures de sensibilisation au niveau national. »

Le Président de la FIFPro, division Europe, Bobby Barnes, a conclu ainsi : « Les footballeurs ont un rôle majeur à jouer dans la lutte contre le trucage de matches, et nous les prions de respecter strictement le Code de conduite. Mais nous ne devons pas perdre de vue le fait que, dans de nombreux cas, les joueurs sont en réalité les victimes de ces activités criminelles, et non les instigateurs. »